MENU

VOGUE HOMME / Drôle d'Issue


Mon Vogue ce mois ci, sombre aussi dans le côté obscure de la force, il ne reste pas insensible au monde qui l'entoure. Les photos sont le reflet d'une époque tristounette, les clichés sont rock, le sourcil s'interroge, on est concentré.
Le photographe norvégien Solve Sundsbø, signe une série de photo en noir et blanc. Les tops masculins sont enduits d'une matière qui ressemble à du cambouis, visiblement l'homme est sale, et se laisse aller, comme si la période actuelle avait une empreinte indélébile sur son physique, les cernes apparaissent et la peau brille.
Le magazine nous propose aussi une  rencontre émouvante avec Alain Fabien Delon et Antoine Pialat fils du célèbre réalisateur pour une discussion, pleine de souvenirs et de bienveillance avec Gérard Depardieu...
Comme un écho, Vogue rend hommage à ces enfants et petits enfants de stars hollywoodiennes tirés vers la lumière malgré eux, qui manqueront d'éstime d'eux même et qui pour certains ne supporteront jamais d'être dévorés par cette machine impitoyable. 
On découvre également les coulisses de la pub Dior réalisé par Romain Gavras, fils du légendaire réalisateur, dont le souhait était de gommer l'aspect vampire, très pale et très dark de l'acteur Robert Pattinson pour un aspect moderne et plus intemporel. 
Le jeune réalisateur ne marche pas sur les pas de son père il dit : ne pas être compléxé d'avoir des références tout autre et ne cherche pas à faire passer une idée ou un message mais préfère juste mettre en avant une impression, une sensation... 
Et c'est d'ailleurs grâce à ces ressentis que je vous préconise une cure d'Azzedine Alaia qui, tout comme Karl Lagerfeld aura beaucoup appris des femmes, le créateur doit beaucoup à la gente féminine, elles auront influencé ses choix, ses créations, sa carrière, elles seront une grande source d' inspiration,  pour lui et continue de leur rendre  hommage en les magnifiant dans des robes sculpturales et majestueuses. Dans une interview, Il retrace son parcours d'échange, de partage basés sur la générosité, le talent et les rencontres. 
Les pièces emblématiques du grand couturier feront l'objet d'une exposition au Musée Galliera (Paris 16e), qui rouvre ses portes le 28 septembre prochain.
Pascal

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire